Investir dans une station de soudage: notre guide d’achat


Investir dans une station de soudage: notre guide d’achat

Lorsque l’on souhaite braser de l’étain, il nous arrive souvent de penser au fer à souder de base. Si cela peut suffire pour de menus travaux sur des circuits imprimés ou pour quelques raccords, le fer à souder s’avère inapte dès que l’on passe à l’étape supérieure. Pour obtenir un meilleur niveau de finition et de précision, la station de soudage devient vite indispensable. Analogique ou numérique, avec ou sans dessoudage à chaud, suivez notre guide pour bien choisir votre station de soudage.

La station de soudage: l’outil idéal pour les bons bricoleurs et les professionnels

Plus élaboré qu’un fer à souder, la station de soudage permet de régler une température de chauffe oscillant entre 150° et 500°. Équipée de un ou plusieurs fers régulés par un rhéostat, la station travaille en basse tension pour une puissance de 50 à 100 watts. Le dispositif permet d’obtenir des niveaux de température très précis et nécessaires pour une fusion instantanée des métaux d’apports. Car pour des assemblages plus esthétiques et solides, les fils à souder sont désormais composés d’un alliage d’étain sans plomb et ont besoin de températures plus adaptées pour pouvoir être fondus.

La nouvelle tendance minimaliste des circuits et composants électroniques nécessite la mise en œuvre de fils à souder extrêmement fins et de qualité supérieure. Les embouts sophistiqués ou pannes de fers équipant les stations permettent la réalisation de soudures tout en finesse jusqu’alors irréalisables avec un fers lambda. De par ses multiples fonctions, la station de soudage ouvre en grand le champ des possibles en matière d’applications de soudures. Le choix de telle ou telle station dépendra alors de l’application qu’on lui réserve et du budget qui peut être alloué.

Sélectionnez les options en fonction de vos applications

Avant d’acheter sa station de soudage, on vérifiera quelques critères importants et spécifiques à ce produit. Il est primordial d’identifier au préalable, les attentes et les compétences requises pour les applications futures. On se posera alors les trois questions suivantes:

  • La station doit-elle être munie d'un outil à dessouder? Si l’on souhaite plus de performances pour des réparations, il faut opter pour l’option de dessoudage. L’outil de dessoudage est muni d’un embout à aspiration qui va venir récupérer les plaquettes et soudures qui ont été chauffées par la pointe à souder
  • La station est-elle équipée de plusieurs têtes de soudage? Une station munie de plusieurs pointes de formes et de tailles différentes, permet de travailler sur des panneaux avec une multitude de composants. Certains d’entre eux comportent des broches plus ou moins larges et nécessite des pointes adaptées pour être soudé proprement. Il est également parfois plus ergonomique de souder avec des têtes angulées plutôt que droite. La disponibilité de plusieurs types de têtes de soudage interchangeables offre au soudeur plus d’ergonomie pour un travail soigné
  • Quel est l'intérêt de disposer d'un outil de réglage de la température et de la technologie de contrôle de la chaleur? Pouvoir régler des températures plus importantes offre la possibilité de travailler sur des surfaces plus larges. Les composants nécessitent en effet moins de chaleur pour des traces fines. Les dispositifs de contrôle (via un potentiomètre ou microprocesseur) permettent un réglage optimal de la température en fonction des besoins du soudeur. Ainsi les risques de surchauffe de l’appareil et d’endommagements des composants sont écartés

La variété des stations de soudage

La station de soudage analogique

La station de soudage analogique permet d’atteindre rapidement des températures entre 150° et 450° au moyen d’un potentiomètre. Alimenté en 230 volts pour 100 watts, l'affichage reste analogique.

La station de soudage à mémorisation

Utile pour les travaux répétitifs, la station de soudage à mémorisation atteint rapidement des températures situées entre 150° et 480°. Elle possède une buse à air chaud pratique pour le dessoudage et un affichage à LED pour un meilleur contrôle de la chaleur.

La station de soudage numérique

La station numérique est équipée d’une technologie de contrôle de la température par microprocesseur. Puissante, rétroéclairée et pré-réglable, ses temps de chauffe sont considérablement réduits. Elle possède une typologie large de pointes de fer pour souder sur n’importe quel support.

La station de soudage/dessoudage électronique

La station de soudage/dessoudage avec température réglable est un outil sophistiqué, réservé aux soudeurs amateurs et professionnels aguerris. Ses fonctions numériques lui confèrent des avantages non négligeables comme le réglage et le contrôle de la température. Une fonction de dessoudage de 150° à 450° ainsi qu’une pompe aspirante viennent compléter une large gamme de pannes de fer. L’appareil dispose d’une protection contre les pics de surchauffe.

Les stations de soudage spécifiques

En sus des modèles présentés, il existe d’autres dispositifs possédants des propriétés encore plus poussées tels que:

  • la station à haute fréquence numérique qui possède un système de nettoyage à sec des pannes et une montée quasi instantanée de la température
  • la station avec plaque infrarouge pour chauffer les éléments à assembler
  • la station dédiée aux retouches
  • la station à air chaud qui grâce à ses différentes buses, permet la réparation de connecteurs en plastique.

Synthèse

Pour des soudures rigoureuses et précises, la station de soudage s’impose comme l’outil idéal. Bien entendu, que ce soit par passion ou dans le cadre professionnel, il convient d'adapter l’environnement à une tâche aussi minutieuse et demandant une grande concentration. Il faudra avant toute manipulation, bien vérifier que l’établi soit bien éclairé et l'assise confortable pour ne pas être déranger.